Custom Menu
Latest From Our Blog
 

du 20 octobre au 14 novembre 2009 à ESPACE GO

Texte Étienne Lepage ~ Mise en scène Claude Poissant

Avec Alexandrine Agostini  Michel Bérubé ~ Anne-Élisabeth Bossé ~ Annette Garant ~ Maude Giguère ~ Jacques Girard ~ Hubert Lemire ~ Jonathan Morier ~ Daniel Parent ~ Mani Soleymanlou

Scénographie Guillaume Lord ~ Costumes Marc Senécal ~ Éclairages Erwann Bernard ~ Musique Antoine Bédard ~ Maquillages Florence Cornet ~ Assistance à la mise en scène, direction de production Catherine La Frenière ~ Direction technique Simon Cloutier ~ Conseillère aux mouvements Caroline Laurin-Beaucage

Irrévérencieux : Qui manque de respect. Insolence, effronterie, provocation, hardiesse excessive. (Larousse)

 

Chaque être humain porte son costume d’ordinaire sur soi, histoire de traverser sans cahots le banal du quotidien. Et si on lui retirait cette armure ? Que resterait-il en dessous ? Une part d’extra-ordinaire ? Une part d’irrévérence ? Un peu de fiel, de la colère, des mauvais plis, des interdits, du rouge un peu partout, même dans la gueule ?

Dix personnages pour qui la puberté n’a pas d’âge réfléchissent, agissent et subissent. Ils parlent d’eux, de leurs semblables, de nous. À haute voix.

Dégueulasses, un peu drôles, tristes aussi, doux, durs, irrésistibles.

L’abcès doit crever.

Pour aller mieux.

Parcours sans histoire apparente de nos névroses contemporaines, Rouge Gueule accroche à la scène des tableaux d’humeur qui décrivent des fureurs hormonales, existentielles, parfois étranges, toujours trop sincères.

« Ça voudrait dire que t’es peut-être encore un être humain. Parce qu’y en pus beaucoup, des êtres humains, de moins en moins. Tout ce qui reste, c’est des écureuils empaillés. Je te regarde, pis je vois un écureuil empaillé. »

Crédit photo : Manon Cousin

À sa sortie de l’École nationale de théâtre du Canada en 2007, Étienne Lepage coécrit, met en scène et interprète Théâtre Catastrophe avec le Nouveau Théâtre Expérimental. En 2008, sa pièce Le Mariage de Francis Camélias remporte l’Aide à la création du Centre National du Théâtre, à Paris. Sa traduction de Blackbird, de David Harrower, mise en scène par Téo Spychalski, a été de la programmation 09 du Théâtre Prospero. À l’automne 2010, son texte Éclats et autres libertés sera créé par Benoît Vermeulen.