fbpx
Custom Menu
Latest From Our Blog
 

Crédit photo : Jean-François Brière

PATRICE DUBOIS

En quelque vingt-cinq années de pratique, Patrice Dubois a participé à la mise en œuvre de projets qui, tout en s’appuyant sur une recherche formelle, prennent parole et engagent une pensée sociale ou politique. Il a écrit plusieurs textes pour le théâtre, souvent en collaboration, dans le cadre de processus qui s’étalaient sur de longues périodes de gestation. Sont nées dans cette foulée les pièces Everybody’s Welles pour tous et Les frères Laforêt. Ces deux partitions envisageaient de manière complémentaire le rapport au legs et les figures emblématiques du maitre et de l’élève, du père et du fils. Par divers dédales, ces deux spectacles l’auront conduit à participer à un vaste chantier artistique sur les pièces historiques de Shakespeare intitulé Five Kings, l’histoire de notre chute. Il faut reculer de quelques cases et noter l’importance qu’a eue Le Groupe Audubon dans son parcours. De 1995 à 2006, cette troupe a produit des œuvres chorales d’après les textes de Boris Vian ou Peter Handke. Spectacles exigeants et rigoureux, précision du geste, interprétations réfléchies et ludiques; tout cela a contribué à affiner sa personnalité artistique. En 2008 il fait son entrée au Théâtre PÀP à titre de codirecteur artistique. Pendant six ans avec Claude Poissant, il y développe des textes avec des auteurs soucieux d’emprunter de nouvelles avenues pour parler du monde dans lequel nous vivons. Depuis août 2014, il occupe seul le poste de directeur artistique. Dans la tradition de la compagnie, il y mène des projets dans leur entièreté, de la recherche dramaturgique à la production jusqu’à la diffusion nationale et internationale. Le déclin de l’empire américain d’après le scénario de Denys Arcand (2017), Porc-épic de David Paquet (Prix du Gouverneur général 2010), Bienveillance de Fanny Britt (Prix du Gouverneur général 2013), Filles en liberté de Catherine Léger ou encore l’adaptation scénique de La déesse des mouches à feu de Geneviève Pettersen sont des exemples probants de l’esprit avec lequel il travaille au sein de cette compagnie.

Parallèlement à ses actions au Théâtre PÀP, Patrice est appelé à collaborer avec différents théâtres québécois. Au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui, il monte Le Carrousel et La délivrance de Jennifer Tremblay et joue dans Les Hardings de Alexia Bürger. Au Théâtre Denise-Pelletier il endosse le rôle de Keating dans La société des poètes disparus, monté par Sébastien David.

Autour du noyau que constitue sa pratique théâtrale, il a tenu des rôles dans une vingtaine de téléséries et il a participé au doublage de plusieurs longs métrages. Camion, le film de Rafaël Ouellet, lui offrait en 2012 une place de choix au grand écran.