Custom Menu
Latest From Our Blog
 

SAISON DE L’AN 41

 

Pour nommer ses saisons, le Théâtre PÀP propose une appellation plus proche de son travail qui se décline en plusieurs étapes de recherche et d’écriture et qui empiète sur les ans.

 

Dire l’an 41, c’est marquer le passage du temps sur les traits de la compagnie, rappeler sa présence fidèle sur le territoire de la dramaturgie québécoise. Ceci, les deux pieds ancrés dans le temps présent.

 

L’An 41 nous fait relier plusieurs points sur la carte; nous affirmons davantage notre présence au Théâtre de Quat’sous, notre lieu de résidence, nous collaborons avec le National Theatre of Scotland et Hôtel-Motel au Edinburgh Festival Fringe, nous défrichons de nouveaux liens avec des artistes de partout au Canada et nous reprenons fièrement Le déclin de l’empire américain en tournée et à ESPACE GO.

LE DÉCLIN DE L’EMPIRE AMÉRICAIN


Du 12 au 27 octobre 2018

– à ESPACE GO

 

Après les représentations présentées en tournée partout au Québec, notre adaptation théâtrale du scénario de Denys Arcand sera de retour à la demande générale à ESPACE GO.

 

Alors qu’il se trouvait à Manhattan avec une délégation d’artistes pour l’évènement Québec–New-York 2001, Claude a capté les décombres de la tragédie du World Trade Center, à l’aube, le 12 septembre. Sa série photographique intitulée « Le  déclin » aura fait le tour de monde et se sera arrêtée dans les plus grands musées. Printemps 2017, Aujourd’hui, dans un chalet de la campagne estrienne, aux abords de « l’Empire » les amis de Claude, des universitaires de haut niveau, des professeurs et des artistes se retrouvent en face à face à l’heure du repas, dans une sorte de jeu cruel de petites vérités et de grands mensonges.

 

PLUS D’INFORMATIONS

PREMIÈRE NEIGE/FIRST SNOW


Du 1 au 26 août 2018

au Edinburgh Festival Fringe

 

Du 26 février au 23 mars 2019
– au Théâtre de Quat’Sous

 

Un corbeau plane au-dessus de leurs têtes. Sur leurs esprits l’ombre de sa griffe. Est-ce la mémoire qui s’envole ? Le temps est incertain et pourtant tout est en place pour une réunion de famille épique, comme on les connaît. Isabelle a appelé les siens, disséminés au Québec, en Écosse ou aux États-Unis. Elle doit regarder l’avenir de front, avec eux. Parler du patrimoine qui les relit, du legs à donner et bien évidemment de rosbif spaghetti. Du sang coulera sans aucun doute sur le délicat tissu crocheté posé au centre de la table.

 

PLUS D’INFORMATIONS