Custom Menu
 

SAISON DE L’AN 38 | Productions 2015-2016

 

Pour nommer ses saisons, le Théâtre PÀP propose une appellation renouvelée, plus proche de son travail qui se décline en plusieurs phases de recherche et empiète sur les ans. Dès maintenant, c’est donc la saison de l’an 38 qui bat son plein. Dire l’an 38, c’est marquer le passage du temps sur les traits de la compagnie, rappeler sa présence fidèle sur le territoire de la dramaturgie québécoise et faire acte de mémoire. C’est être ancré dans le présent en regardant le fil de l’Histoire.

FIVE KINGS, L’HISTOIRE DE NOTRE CHUTE

20 octobre au 8 novembre 2015

 

Ils sont cinq, ils se succèdent, se détestent, s’aiment, se trahissent et sont du même sang. Ils proviennent du fond des âges et, pourtant, ils sont d’aujourd’hui. Ils passent leur vie à attendre d’être au sommet et sitôt la montagne gravie, leur chute s’amorce. Autour d’eux, leurs alliés et leurs conspirateurs. Au-dessus d’eux, les femmes, à la fois souveraines et victimes, broyées par les mâchoires de l’Histoire en marche.

PLUS D’INFORMATIONS

SAINT-ANDRÉ-DE-L’ÉPOUVANTE

18 février au 12 mars 2016

 

Ça fait deux jours qu’il mouille et les bêtes s’ébrouent comme à l’approche des grands cataclysmes. À Saint-André, des gens attendent au bar-salon Le Cristal que le temps se répare un peu. Au début, il n’y a que Loulou, la barmaid primordiale. Puis, arrive Rénald, qui apparaît agité et très nerveux comme un enfant apeuré. Il y a un silence. Avec grand fracas entrent Martial, Mario et l’Homme en noir, tous les trois détrempés. Prisonniers de la tempête, ils vont tour à tour raconter leur histoire et se confier leur peur la plus étrange, jusqu’à ce que chacun comprenne qu’il y a un rôle à jouer dans une histoire plus terrible encore et qui est toujours en train de s’écrire.

PLUS D’INFORMATIONS

RÉVOLUTION À LAVAL

29 mars au 16 avril 2016

 

Voici une comédie de moeurs très librement inspirée d’Ubu Roi d’Alfred Jarry, dont le thème principal est, bien entendu, celui de la corruption politique. Mais la pièce, caricaturale, absurde et cinglante, s’attaque à la corruption au sens large, à la sempiternelle reconduction du statu quo, à notre odieuse absence de mémoire, au manque de savoir-vivre généralisé et à la consanguinité ambiante du petit monde de la politique municipale.

PLUS D’INFORMATIONS

CINQ VISAGES POUR CAMILLE BRUNELLE

en tournée

 

Inconditionnels du langage formaté des réseaux sociaux, ces jeunes définissent et construisent leur avenir publiquement, et ce en toute impudeur. Par l’énumération d’amis virtuels et d’une orgie de références culturelles, ils se dévoilent dans une langue vive, un discours laconique et des quêtes éperdues; il faut à tout prix, et pour toujours, être de son temps. Mais que révèlera cette urgence de dire, d’être? Et est-elle délibérée?

PLUS D’INFORMATIONS