fbpx
Custom Menu

SAISON DE L’AN 36 | Productions 2013-2014

 

Dire l’an 36, c’est marquer le passage du temps sur les traits de la compagnie, rappeler sa présence fidèle sur le territoire de la dramaturgie québécoise et faire acte de mémoire. C’est être ancré dans le présent en regardant le fil de l’Histoire

Les champs pétrolifères

19 novembre au 14 décembre 2013

 

Une maison de banlieue à l’image des catalogues. Une famille (presque) parfaite. Barbara, Bernard et Bruno forment ce triangle où chacun se délecte de ses propres obsessions matérielles. Prisonnier d’un monde qu’il n’a pas choisi, le fils déverse sa colère sur ses parents. La mère, femme chargée d’amertume, s’essaie à ajouter du piquant dans sa vie, tandis que le père, homme apathique, s’occupe à épier les voisins.

PLUS D’INFORMATIONS

CINQ VISAGES POUR CAMILLE BRUNELLE

en reprise du 26 mars au 5 avril 2014

en tournée

 

Inconditionnels du langage formaté des réseaux sociaux, ces jeunes définissent et construisent leur avenir publiquement, et ce en toute impudeur. Par l’énumération d’amis virtuels et d’une orgie de références culturelles, ils se dévoilent dans une langue vive, un discours laconique et des quêtes éperdues; il faut à tout prix, et pour toujours, être de son temps. Mais que révèlera cette urgence de dire, d’être? Et est-elle délibérée?

PLUS D’INFORMATIONS

THE DRAGONFLY OF CHICOUTIMI

en tournée

du 8 au 19 avril 2014

 

Gaston Talbot vous dit d’emblée : « I travel a lot. » Mais vous comprenez rapidement qu’il n’a jamais voyagé. Il dit : « To keep in touch. » Mais vous comprenez tout aussi vite qu’il ne parle pas anglais, mais français à travers des mots anglais. Gaston Talbot ne cesse de se reprendre, de corriger, de changer ce qu’il dit de lui-même, de sa mère, de ses jeux d’enfant troubles avec Pierre Gagnon, ce qu’il dit aussi de ce rêve agité au sortir duquel, après des années de mutisme, il s’est éveillé parlant anglais. Peu à peu, Gaston Talbot vous aspire dans une spirale où les vérités, à force de tournoyer, vous entraînent dans un gouffre au fond duquel il y aurait quelque vérité.

PLUS D’INFORMATIONS