Custom Menu
Latest From Our Blog
t_jeunesphilanthropes_2

Le Groupe des jeunes philanthropes du PÀP sera appelé, chaque année, à créer un événement de financement pour bonifier les activités de médiation culturelle du Théâtre PÀP. Ces occasions de réseautage, où le théâtre pourra être découvert par de brèves prestations, s’adressent autant aux jeunes professionnelles désirant s’impliquer en culture qu’aux curieux qui souhaitent s’enrichir par le théâtre.

En plus de participer à la vitalité de la compagnie, le groupe a aussi pour objectif de valoriser la philanthropie et de faire découvrir le théâtre auprès de la jeune génération.

 

Vous voulez vous joindre au comité?
Vous souhaitez en savoir plus sur ce groupe?
Contactez Véronique Grondines au 514 845-7272 ou à public@theatrepap.com

MEMBRES

AnneLaurieMartin_web

Anne-Laurie Martin

Technicienne en communications, Ordre des infirmières et infirmiers auxiliaires du Québec

 

Anne-Laurie Martin est une professionnelle en communication qui cumule près de 10 ans d’expérience. Son expertise se décline en plusieurs volets, notamment en relations publiques, organisation d’événement et gestion des médias sociaux. Elle cultive un intérêt important pour le domaine culturel et artistique, comme en témoigne son implication passée au Festival Art Souterrain et à la Biennale de Montréal.

 

« C’est important pour moi de m’impliquer comme jeune philanthrope, car le théâtre atténue les frontières et ouvre au dialogue. »

AlexandreDesilets-Benoit_1

Alexandre Désilets Benoit

Directeur scientifique et technique, Fit.jobs
Entrepreneur en résidence, TandemLaunch

 

Avec un postdoctorat en physique de l’Université de Montréal et plus de 10 ans en recherche scientifique, Alexandre a travaillé en Allemagne, en Suisse, en France, en Angleterre et à plusieurs endroits au Canada. Durant ses études, il a eu l’occasion d’animer à la radio de Polytechnique, de jouer et de réaliser des courts métrages amateurs, de participer à des spectacles de variétés et même d’en animer. Maintenant entrepreneur dans le domaine des technologies de pointe et de l’information, Alexandre travaille à la création d’une compagnie dans un incubateur/accélérateur d’entreprises en démarrage à Montréal au nom de TandemLaunch.

 

« J’ai décidé de m’impliquer dans ce projet pour partager mon expérience et montrer aux jeunes de la relève que l’art et la science sont deux facettes de la même réalité. »

Cristina_Annunzi-L_web

Cristina Annunzi

Conseillère, Tact Intelligence-conseil

Diplômée du baccalauréat en communications – relations publiques de l’UQAM, Cristina Annunzi a collaboré à divers mandats dans des domaines très variés à titre de conseillère chez TACT Intelligence-conseil. Auparavant, elle a œuvré au sein d’un organisme à but non lucratif à vocation environnementale où elle a participé à l’élaboration de plusieurs outils de communication.

« Je m’implique au sein du groupe de jeunes philanthropes pour contribuer, ne serait-ce qu’un tout petit peu, à l’enrichissement de la relève de demain. »

Guillaume Michaud

Guillaume Michaud

Enseignant d’art dramatique, École secondaire Sophie-Barat

 

Diplômé de l’École supérieure de théâtre de l’UQÀM, Guillaume Michaud enseigne l’art dramatique depuis près de 10 ans à Montréal. Pendant plus de 5 ans, il a œuvré à l’école Robert-Gravel, seule école à vocation art dramatique-études au Québec qui a la mission d’enrichir la personnalité de l’élève aux plans personnel, artistique et culturel par le biais de l’art dramatique. Il a aussi travaillé auprès de clientèle EHDAA (troubles d’apprentissage, de comportement, etc.) et du secteur privé. Depuis le début de sa carrière dans le domaine de l’enseignement, il a été amené à organiser et superviser différents événements en plus de participer à divers comités consultatifs et décisionnels.

 

« M’impliquer au sein du Groupe de jeunes philanthropes du PÀP, c’est faire en sorte que des adolescents de divers milieux puissent avoir la chance d’apprendre à se connaître à travers le théâtre, la création et l’engagement personnel. C’est former le public de demain. Un public curieux, audacieux, dynamique et exigeant. »

 

ShelbyBernard_

Shelbee Bernard

Cofondatrice, SDP Orizon, compagnie événementielle

 

Alors étudiante en linguistique à l’Université Concordia, Shellbee Bernard a pris conscience qu’elle appréciait l’administration et avait une passion pour l’art, ce qui l’a amenée à devenir cofondatrice de la compagnie événementielle SDP Orizon.

 

« J’ai choisi d’être une jeune philanthrope pour le PAP parce que le théâtre est un art qui m’a toujours intrigué. J’ai décidé de m’impliquer parce que je suis persuadée qu’un jeune qui est supporté va surmonter plusieurs défis pour laisser place qu’à la réussite. »

DhebieAbraham_web

Dhebie Abraham

Cofondatrice, SDP Orizon, compagnie événementielle

 

Détentrice d’une formation en sociologie et en intervention, Dhebie Abraham est actuellement cofondatrice de la compagnie événementielle SDP Orizon qui a pour but de promouvoir les artistes émergents de Montréal. Durant sa jeunesse, elle a eu la chance de participer à plusieurs activités à caractère artistique (théâtre, danse, chant, musique). Chacune de ces activités lui a permis de constater que l’art est un domaine qu’elle affectionne beaucoup.

 

« Je me joins en tant que jeune philanthrope afin de donner, à mon tour, la chance aux adolescents d’entrer dans l’univers artistique à travers le théâtre. »

EdwigeBerjuste_web

Edwige Berjuste

Cofondatrice, SDP Orizon, compagnie événementielle

 

Cofondatrice de la compagnie SDP Orizon, compagnie événementielle, Edwige Berjuste est actuellement inscrite à la technique en éducation spécialisée au collège Marie-Victorin. Ayant déjà complété deux certificats à l’Université de Montréal, le premier en intervention psychoéducative et l’autre en intervention auprès des jeunes, elle poursuit un certificat en toxicomanie au même établissement.

 

« Je suis très choyée de faire partie de ce projet, car je trouve qu’il est important que nous sensibilisions et guidions nos jeunes dans la société actuelle. Surtout, les encourager à avancer pour qu’ils puissent se surpasser et ce projet leur permettra de réaliser leur plein potentiel. »