Custom Menu
Latest From Our Blog
 

du 5 au 30 mars 2018
au Théâtre de Quat’Sous

Texte            Geneviève Pettersen
Mise en scène            Alix Dufresne et Patrice Dubois
Interprétation            Un groupe de jeunes filles
Costumes            Elen Ewing
Décor            Pierre-Étienne Locas
Lumière            Martin Sirois

L’année de ses 14 ans, le monde de Catherine vacille. Le venin pénètre dans la fleur. Elle danse avec David Bowie, se déguise en Mia Wallace, frenche des filles et des garçons et écoute les mêmes chansons en boucle. Adolescente en talon haut, elle avance dans six pieds de neige et brave les eaux d’un déluge, jusqu’à devenir reine. Campé dans un Chicoutimi presque mythique, son voyage initiatique bat au rythme de tous ces dangers que l’on étreint à bras ouverts quand on a la vie devant soi.

Sous la gouverne du Théâtre PÀP, un groupe de jeunes filles s’empare de la scène et des mots de Geneviève Pettersen pour célébrer le caractère dur, enivrant et universel des pulsions adolescentes. Couronné de succès depuis sa sortie en librairie, récipiendaire du Grand Prix littéraire Archambault 2015, La déesse des mouches à feu sera adapté à la scène par l’auteure elle-même.

Née en 1982, Geneviève Pettersen a grandi dans la région du Saguenay et s’est installée à Montréal en 2001. À l’UQAM, elle a étudié en sociologie des religions et en littératures, puis elle a œuvré dans le milieu de l’édition et de la publicité. En 2011, Geneviève Pettersen a créé son blogue sous le nom de Madame Chose et développé son travail de chroniqueuse à La Presse+ dans lequel elle a tenu un courrier du cœur sous le même pseudonyme, en plus de collaborer à plusieurs magazines. Son premier roman, La déesse des mouches à feu, est publié au Quartanier en 2014 et est récipiendaire du Grand Prix littéraire Archambault. Depuis 2017, c’est dans la section « Le sac de chips » du Journal de Montréal que les lecteurs peuvent la suivre.

genpettersen

a_dufresne-6965_crop

Inspirée par le jeu physique où le corps de l’acteur est vecteur de sens, Alix Dufresne est comédienne, auteure et metteure en scène. Après sa formation en mise en scène à l’École nationale de théâtre du Canada, elle présente Les Paroles de Daniel Keen au Prospero en 2014. En 2015 à la Cinquième Salle, dans sa création Hidden Paradise, elle assumait à la fois le rôle de metteure en scène et d’interprète. C’est à la saison 2016-2017 qu’elle a commencé une résidence artistique au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui où elle a créé Nuits frauduleuses, un spectacle éclaté entre poésie et performance dans lequel on pouvait entendre les mots de plusieurs auteurs de la Génération Y. Récemment, elle a fait partie de Nombreux seront nos ennemis de Hanna Abdelnour, présenté en tournée avec le CAM.

Artiste pluriel, Patrice Dubois embrasse plusieurs facettes du métier. Comédien, metteur en scène, auteur et directeur artistique, il provoque des rencontres entre des collaborateurs provenant de disciplines et d’influences diverses, enrichissant ainsi le parcours des créations auxquelles il se greffe. Naissent dans cette foulée Everybody’s Welles pour tous et Les frères Laforêt. Par divers dédales, ces deux spectacles le conduisent à mettre sur pied un vaste chantier sur les pièces historiques de Shakespeare intitulé Five Kings – L’Histoire de notre chute.

Il entre au Théâtre PÀP en 2008 et bâtit six saisons avec son codirecteur, Claude Poissant. En 2014, il prend seul les rênes de la direction artistique. Aux côtés de Catherine La Frenière à la codirection générale, il y mène des projets dans leur entièreté, soutient le développement d’un théâtre à texte, de la recherche à la production jusqu’à la diffusion nationale et internationale.

Autour du noyau que constitue sa pratique théâtrale, il tient des rôles dans des téléséries et il participe au doublage de plusieurs longs métrages. Camion, le film de Rafaël Ouellet, lui offrait une place de choix au grand écran en 2012.

patrice_dubois_lowres_web_square